Archives pour la catégorie poemes

joli dimanche

 Bonjour

 

Le bonheur est une petite chose que l’on grignote

assis par terre au soleil

« de Jean Giraudoux »

………

 

Et en Provence,le soleil se lève deux fois, le matin

et après la sieste.

« de Yvan Audouard »

……….

 

Je l’ai donc savouré deux fois, ce matin en me lovant

dans sa lumière, et après la sieste en admirant ma

princesse

Shaynna

 

voir l'image en taille réelle

 

«  N’est elle pas jolie? »

 

A peine 8 mois d’une vie toute nouvelle et déjà des

velléités d’indépendance

 

voir l'image en taille réelle

 

Oh, mais c’est quoi? ces trucs que je n’arrive pas a

garder entre mes doigts.

 

voir l'image en taille réelle

 

Tant pis, je vais marcher au bord de l’eau

 

voir l'image en taille réelle

 

Quand il fait beau et clair comme aujourd’hui, on peut même

apercevoir a l’oeil nu Les isles de Lérins

 

voir l'image en taille réelle

 

Après tous ces efforts, une petite pause pour me nourrir est

la bienvenue

 

voir l'image en taille réelle

 

Ouf!! ça va mieux, bien que je me sois crapouillée ouais…

Avec un doux baiser, je suis sure que papa acceptera de me

 

voir l'image en taille réelle

 

servir de monture pour aller admirer le coucher du soleil

 

voir l'image en taille réelle

 

A présent que Shaynna, a pris son bain, a dîné et dort

d’un sommeil bien mérité, moi je vais!!!!!!!

 

« Rêver……. »

 

 voir l'image en taille réelle

 

Banc de pierre sous le soleil

A l’ombre d’un pin parasol.

Quatre murs blancs, un toit de tuiles

Et la garrigue des cigales

Qui chante dans la touffeur bleue.

Le thym, le romarin sauvage

Imprègnent d’un parfum sauvage

 

voir l'image en taille réelle

 

Le baiser du mistral sauvage.

Et la mer berce les rochers,

La mer à la lueur salée

Dans la moiteur des midis-feu,

La mer qui danse sur la plage

Un ballet fou de vaguelettes

Aux larmes blanches de soleil.

 

voir l'image en taille réelle

 

Et toi l’amour, l’ami, l’amant,

Dans ce décor imaginaire,

Mon homme-phare imaginaire,

Toi, chimère née de mon rêve

Et toi l’amour, l’ami, l’amant

Qui partages tous mes instants

Avec le ciel, le vent , la mer,

 

voir l'image en taille réelle

 

Le banc, les murs blancs, la garrigue….

Nuit après jour auprès de moi

Tu vis le soleil et l’azur,

Comme ce grand voilier lointain

Qui va mourir dans l’infini,

L’infini bleu d’un rêve fou,

La folie de mon rêve fou….

 

voir l'image en taille réelle

afrique

Image de prévisualisation YouTube

 

voir l'image en taille réelle

 

 Cet arbre la bas: splendidement seul au

milieu des fleurs

Blanches et fanées

C’est l’Afrique ton Afrique qui repousse

Qui repousse patiemment obstinément

Et dont les fruits ont peu à peu l’amère

saveur de la liberté

de Hamidou Dia

 

voir l'image en taille réelle

 

Lorsque les blancs sont venus en Afrique, nous avions

les terres et ils avaient la bible. Ils nous ont appris à

prier les yeux fermés, lorsque nous les avons ouverts,

les blancs avaient la terre et nous la bible

De Jomo Keniatta

 

voir l'image en taille réelle

 

Ne te lasse pas de crier ta joie d’être en vie

et tu n’entendras plus d’autres cris

 

voir l'image en taille réelle

 

L’Afrique dans mes vers, mes mots 

L’Afrique le lieu de mes mots          

Comme le soleil sur ma peau           

Me réchauffe le cerveau  

extrait  d’un poème de Darkkily  

 

 afrique dans citations 080726124523312102314145  

 

Oui Afrique je t’aime, je t’aime pour tes

paysages a couper le souffle

 

voir l'image en taille réelle

cascade livinstone au Zambie

 

Tes conteurs, tes proverbes si natures et si purs tels que:

Le chien a beau avoir quatres pattes, il ne peut emprunter

deux chemins a la fois

ou

La blessure faite par une lance peut guérir et ne laisser

aucune trace, celle de l’injure que l’on reçoit à la face ne

guérit jamais

Proverbe Yoruba du nigéria. (On oublie jamais une injure)

Ou

Même si le caméléon peut changer de couleur, il ne peut

prendre celle du pagne qui est au fond de la malle

Baoulé ( on ne connaît pas les pensées intimes des autres)

ou

Tu aperçois le feu et tu le laisses pour aller souffler

dans la fumée

(lâcher la proie pour l’ombre

ou

 

080725101759312102312700 dans journal intime

 

ou

Ce qui se dit sur le cadavre du lion ne peut être dit

devant lui vivant

de Bambara de cote d’ivoire

(on profite de l’absence de quelqu’un pour dire du mal de lui)

et son art

 

voir l'image en taille réelle

 

 

voir l'image en taille réelle

 

Sa culture empreinte de générosité

 

voir l'image en taille réelle

 

L’Afrique possède tant et tant de beautés que j’allais oublier

la brousse au lever du jour

 

080725085100312102310792 dans poemes

 

Je crois vraiment que ce continent et le berceau du monde

et qu’en l’ignorant nous nous ignorons tous

 

080725110745312102312997

 

On ne peut pas peindre du blanc sur du blanc,

du noir sur du noir

Chacun a besoin de l’autre pour se révéler

     Manu Dibango

 

 

bon samedi

Bonjour

Un peu d’humour ne peut pas nous faire de mal n’est-ce pas ?

 

voir l'image en taille réelle

 

Ne sont-ils pas mignons

 

voir l'image en taille réelle

 

La ce sont les quatres ages réunis

 

voir l'image en taille réelle

 

J’aime bien cette image

 

voir l'image en taille réelle

bon samedi dans famille 080614123909312102177930

 

voir l'image en taille réelle

Un peu de poésie pour finir

 

voir l'image en taille réelle

 

Un beau soir d’Italie

 

Devant la mer, un soir, un beau soir d’ Italie,

Nous rêvions….Toi, câline et d’amour amollie,

Tu regardais, bercée au coeur de ton amant,

Le ciel qui s’allumait d’astres splendidement.

 

voir l'image en taille réelle

 

Les souffles qui flottaient parlaient de défaillance :

La-bas, d’un bal lointain, à travers le silence,

Douces comme un sanglot qu’on exhale à genoux,

Des valses d’Allemagne arrivaient jusqu’à nous.

 

voir l'image en taille réelle

 

Incliné , sur ton cou, j’aspirais à pleine âme

Ta vie intense et tes secrets parfums de femme,

Et je posais, comme une extase, par instants,

Ma lèvre au ciel voilé de te yeux palpitants !

 

voir l'image en taille réelle

 

Des arbres parfumés encensaient la terrasse,

Et la mer comme un monstre apaisé par ta grâce,

La mer jusqu’à tes pieds allongeait ton velours,

La mer……

 

080613083317312102177338 dans journal intime

 

Tu te taisais; sous tes beaux cheveux lourds,

Ta tète a l’abandon, lasse, s’était penchée,

Et l’indéfinissable douceur épanchée

A travers le ciel tiède et le parfum amer

De la grève noyait ton coeur d’une autre mer,

 

voir l'image en taille réelle

 

Si bien que, lentement, sur ta main pale et chaude

Une larme tomba de tes yeux d’émeraude.

Pauvre, comme une enfant tu te mis à pleurer,

Souffrante de n’avoir nul mot à proférer.

 

voir l'image en taille réelle

 

Or, dans le même instant, à travers les espaces

Les étoiles tombaient, on eut dit, comme lasses,

Et je sentis mon coeur, tout mon coeur fondre  en moi

Devant le ciel mourant qui pleurait comme toi....

 

080613115541312102177828 dans poemes

 

C’était devant la mer, un beau soir d’Italie,

Un soir de volupté suprême ou tout s’oublie,

O Ange de faiblesse et de mélancolie !

 

voir l'image en taille réelle

d’Albert Samain

le mot et la chose

http://www.dailymotion.com/video/x8pa5

 

Madame quel est votre mot

ET sur le mot et sur la chose

On vous a dit souvent le mot

On vous a fait souvent la chose

 

le mot et la chose dans journal intime 080529124833251392127761

 

Ainsi de la chose et du mot

Vous pouvez dire quelque chose

Et je gagerais que le mot

Vous plaît beaucoup moins que la chose

 

080528075839251392126792 dans poemes

 

Pour moi voici quel est mon mot

Et sur le mot et sur la chose

J’avouerai que j’aime le mot

J’avouerai que j’aime la chose

 

080529120605251392127663

 

Mais c’est la chose avec le mot

Mais c’est le mot avec la chose

Autrement la chose et le mot

A mes yeux seraient peu de choses

080517015016251392074965

Je crois même en faveur du mot

Pouvoir ajouter quelque chose

Une chose qui donne au mot

Tout l’avantage sur la chose

 

080517015016251392074965

C’est qu’on peut dire encore le mot

Alors qu’on ne fait plus la chose

Et pour peu que vaille le mot

Mon dieu c’est toujours quelque chose

 

080529011315251392127820

 

De la je conclus que le mot

doit être mis avant la chose

Qu’il ne faut ajouter au mot

Qu’autant que l’on peut quelque chose

 

080529120924251392127679

 

Et que pour le jour ou le mot

Viendra seul hélas sans la chose

Il faut se réserver le mot

Pour se consoler de la chose

 

080529120824251392127673

 

Pour vous je crois qu’avec le mot

Vous voyez toujours autre chose

Vous dites si gaiement le mot

Vous méritez si bien la chose

 

080529120731251392127669

 

Que pour vous la chose et le mot

Doivent être la même chose

Vous n’avez pas dit le mot

Qu’on est déjà prêt a la chose

 

080529125540251392127781de l’Abbé l’Attaignant


12


une vie sans shaft |
fantasiena |
nous nous et nous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Secrets de femme
| carpe diem
| Dreamers