Archives pour la catégorie famille

joli dimanche

 Bonjour

 

Le bonheur est une petite chose que l’on grignote

assis par terre au soleil

« de Jean Giraudoux »

………

 

Et en Provence,le soleil se lève deux fois, le matin

et après la sieste.

« de Yvan Audouard »

……….

 

Je l’ai donc savouré deux fois, ce matin en me lovant

dans sa lumière, et après la sieste en admirant ma

princesse

Shaynna

 

voir l'image en taille réelle

 

«  N’est elle pas jolie? »

 

A peine 8 mois d’une vie toute nouvelle et déjà des

velléités d’indépendance

 

voir l'image en taille réelle

 

Oh, mais c’est quoi? ces trucs que je n’arrive pas a

garder entre mes doigts.

 

voir l'image en taille réelle

 

Tant pis, je vais marcher au bord de l’eau

 

voir l'image en taille réelle

 

Quand il fait beau et clair comme aujourd’hui, on peut même

apercevoir a l’oeil nu Les isles de Lérins

 

voir l'image en taille réelle

 

Après tous ces efforts, une petite pause pour me nourrir est

la bienvenue

 

voir l'image en taille réelle

 

Ouf!! ça va mieux, bien que je me sois crapouillée ouais…

Avec un doux baiser, je suis sure que papa acceptera de me

 

voir l'image en taille réelle

 

servir de monture pour aller admirer le coucher du soleil

 

voir l'image en taille réelle

 

A présent que Shaynna, a pris son bain, a dîné et dort

d’un sommeil bien mérité, moi je vais!!!!!!!

 

« Rêver……. »

 

 voir l'image en taille réelle

 

Banc de pierre sous le soleil

A l’ombre d’un pin parasol.

Quatre murs blancs, un toit de tuiles

Et la garrigue des cigales

Qui chante dans la touffeur bleue.

Le thym, le romarin sauvage

Imprègnent d’un parfum sauvage

 

voir l'image en taille réelle

 

Le baiser du mistral sauvage.

Et la mer berce les rochers,

La mer à la lueur salée

Dans la moiteur des midis-feu,

La mer qui danse sur la plage

Un ballet fou de vaguelettes

Aux larmes blanches de soleil.

 

voir l'image en taille réelle

 

Et toi l’amour, l’ami, l’amant,

Dans ce décor imaginaire,

Mon homme-phare imaginaire,

Toi, chimère née de mon rêve

Et toi l’amour, l’ami, l’amant

Qui partages tous mes instants

Avec le ciel, le vent , la mer,

 

voir l'image en taille réelle

 

Le banc, les murs blancs, la garrigue….

Nuit après jour auprès de moi

Tu vis le soleil et l’azur,

Comme ce grand voilier lointain

Qui va mourir dans l’infini,

L’infini bleu d’un rêve fou,

La folie de mon rêve fou….

 

voir l'image en taille réelle

les mains

 voir l'image en taille réelle

Bonne fin de dimanche à tous

Mes trois loustics en plein accord ont décidés de me mettre à

leur niveau  » ballon, nage,  plongeon, poursuite dans le jardin

bagarres, vélos et ils m’ont même remis sur rolliers « .

Ils m’épuisent!!!!!

Puis vient l’heure bénie ou tout le monde est propre et repu

et la!!!!!!!

Ce n’est que caresses, tendresse, secrets et rires étouffés

Mes batteries sont rechargées et je sais que je n’échangerais

ma place pour rien au monde

 

voir l'image en taille réelle

 

Image de prévisualisation YouTube

 

voir l'image en taille réelle

 

 Les mains d’elsa

 

Donne-moi tes mains pour l’inquiétude

Donne-moi tes mains dont j’ai tant rêvé

Dont j’ai tant rêvé dans ma solitude

Donne-moi tes mains que je sois sauvé

 

voir l'image en taille réelle

 

Lorsque je les prends à mon propre piège

De paume et de peur, de hâte et d’émoi

Lorsque je les prends comme une eau de neige

Qui fond de partout dans mes mains a moi

 

voir l'image en taille réelle

 

Sauras-tu jamais ce qui me traverse

Ce qui me bouleverse et qui m’envahit

Sauras-tu jamais ce qui me transperce

Ce que j’ai trahi quand j’ai tressailli

 

voir l'image en taille réelle

 

Ce que dit ainsi le profond langage

Ce parler muet de sens animaux

Sans bouche et sans yeux miroir sans image

Ce frémir d’aimer qui n’a pas de mots

 

voir l'image en taille réelle

 

Sauras-tu jamais ce que les doigts pensent

D’une proie entre eux un instant tenue

Sauras-tu jamais ce que leur silence

Un éclair aura connu d’inconnu

voir l'image en taille réelle

 

Donne-moi tes mains que mon coeur s’y forme

S’y taise le monde au moins un moment

Donne-moi tes mains que mon âme y dorme

Que mon âme y dorme éternellement

De Louis Aragon

 

voir l'image en taille réelle

c’est moi shaina

Bonjour

 

Je crois que ma mamie cocaine vous a déjà parlé de moi, Shayna,

vous vous rappelez elle m’attendait avec impatiente ? Je suis née le 18 Mai.

Eh bien voila aujourd’hui j’ai 2 mois et demi, je ressemble à ça et je viens

 

c'est moi shaina dans famille 080801013322312102333530

 

 vous souhaiter une bonne journée avant d’aller me baigner avec mamie

et mes cousins.

Vous me trouvez grosse vous ? parce que ma mamie me dit toujours…

Oh ma petite grosse je vais te croquer…..

 

voir l'image en taille réelle

 

D’ailleurs elle m’a surnommé  » Ngolé waké « , il parait qu’en

Camourenais çà signifie  » Jamais rassasié « 

Je suis complètement deg!!!!!

Heureusement mes cousins sont la pour me défendre. Juste un signe

et les voila en embuscade et bien armés, pour me venger de cet affront

Samuel a gauche

 

voir l'image en taille réelle

 

Gabriel a droite

 

voir l'image en taille réelle

 

Pour le coup mamie est noyée et moi morte de rire

 

080801013414312102333531 dans journal intime

 

j’assiste a sa défaite. Après une telle journée

 vous pensez bien que je suis fatiguée, et que peut il y avoir de meilleur en attendant

mon repas que d’aller recevoir un câlin de mamie dodo qui elle ne me trouve

pas grosse, mais juste merveilleusement potelée

 

080801022021312102333608

 

Je vais profiter de leur bla bla a mon sujet, comme si ils n’avaient tous que ça a faire

pour squatter le canapé et m’endormir

Chuuuuut, soyez gentils de ne pas faire de bruit en partant

Merci  

 

080801021533312102333601

tristesse

tristesse dans famille 080718103147312102284539

A vous tous

 

Je ne suis pas encore en train de disparaître, mais comme tous les six mois, j’ai du accompagner

 ma petite maman pour sa ponction lombaire, c’est toujours un moment éprouvant pour elle

et fatiguant pour nous deux. En attendant que le médecin termine je faisais les cent pas dans

les couloirs et ce que j’y voyais n’était pas très joli. Les personnes  âgées et seules ne sont

pas très respectées. Je ne pense pas que cela soit fait de façons réfléchies et méchantes, 

mais je pense, en voyant leurs regards, qu’ils en souffrent sans rien dire.

 Leur toilette est pratiquée en  laissant les portes ouvertes

Que fait on de leur pudeur ?

On les appelles papi, mamie, on les tutoies, on les grondes comme des enfants irraisonnable

Pourquoi, que fait on de leur dignité ?

Ou sont les enfants qu’ils ont élevés ?

Ils sont vieux, malades mais lucides

Quand les infirmières m’ont dit , c’est bon , vous pouvez la ramener.

Très vite nous sommes rentrées, je me suis allongée près d’elle, pour qu’elle se repose

et sans plus pouvoir me retenir j’ai pleuré

Ma Maman avec ses 93 ans et son mal au dos m’a caresse la tête jusqu’à que je

sèche mes larmes

 

voir l'image en taille réelle

Ma jolie maman

 

Ils sont des milliers                    

A vivre ainsi isolés                     

A attendre une visite, un baiser 

Aimons les, nous les plus jeunes

Pour qu’a notre tour demain,   

Une main compatissante           

Vienne ouvrir notre porte:       

Qu’un parfum, un sourire        

Vienne égayer notre retraite  

Ainsi va le monde                    

Ainsi va la vie.           

voir l'image en taille réelle              

 


12345...14


une vie sans shaft |
fantasiena |
nous nous et nous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Secrets de femme
| carpe diem
| Dreamers