• Accueil
  • > Archives pour septembre 2008

Archives pour septembre 2008

Là musique est le langage de l’âme

Image de prévisualisation YouTube

 

Pureté de la harpe, élégante

Dénudée aux bords de nos enfers

Sérénité des ombres de l’univers

Ondule et éblouit de tous ses charmes

 

voir l'image en taille réelle

 

Les violoncelles dramaturges

Concèdent aux violons des larmes de révolte

C’est alors que les cuivres, cinglants, excités

Plient genoux face aux cordes exilés

 

voir l'image en taille réelle

 

Battements de tambours, choeurs qui débordent

En explosion et grondements d’orage

Tout a coup très haut la note pure fuit

En recherche d’absolu, de perfection infinie

 

voir l'image en taille réelle

 

fugace,instant de volupté radieuse

Ensemble, juste le temps d’un accord précieux,

Enfin le piano au son mélodieux

Sonate son coeur pour l’ultime adieu

                                             Esther

 

voir l'image en taille réelle

 

Chuuuut !!!! le rideau est tombée

mais la musique chante en nos coeurs

………..

tag

Bonjour

 

Je vais enfin répondre à l’intéressant tag que Cathy m’a adressé

 

phantomfantomette.unblog.fr

 

Si vous voulez jouer avec nous, il vous suffit d’ouvrir votre dernière lecture à la page 123:

………

 

-  Recopiez à la cinquième ligne, les cinq lignes suivantes

- Indiquez le titre du livre, le nom de l’éditeur, et l’année de l’édition

- Taguez quatre personnes, dont vous aimeriez connaître les lectures

et les avertir sur leur blog

………

 

Je viens de lire Simone Chalon  » l’Enfance brisée « 

des éditions, le Pré aux clercs, mars 2001

……….. 

 

 » – Les faits sont là. Nos institutions fonctionnent mal, sans véritable coordination

entre leurs différends secteurs. L’administration est lente, les délais pour qu’une

décision finisse par prendre effet sont parfois énormes, elle est aveugle, surtout;

elle place et retire l’enfant dans l’arbitraire le plus complet. Elle peut briser sans

s’en soucier tous les attachements . »

………  

            

A présent je tague

 

4aru7eb

Lalou

Pépé

Rvallou

Sandeloy

Monisabelle

Et tous les autres

merveilleux épice

Image de prévisualisation YouTube

 

Cela fait quelque mois que je me promène ici et là

chez lui, chez elle ou chez toi.

En flânant ainsi , j’ai fait par hasard une  surprenante découverte,

un TRESOR!!!!!!

……….

Il y a dans ma vie, une épice rare, inespérée, je dirais même,

Bénie des Dieux.

Cette poudre magique transforme mon quotidien en rayon de soleil.

Dés que j’ai un problème à résoudre,

 hop elle est là .

J’ai cette chance inouïe de posséder ce miracle!

Quand je traverse des temps difficiles, que mon quotidien

me fait mal qu’il y a trop plein de vécu et que j’ai

 besoin de courage et d’énergie,pour faire face

au nouveau jour qui naît, et qui se doit de poursuivre

malgré la coupure du temps, c’est alors que

mon épice magique vient poivrer ma journée

de compréhension, d’écoute active.

Son parfum me soutient, sa force me guide,

son arôme de discrétion me protège.

Le plus beau souhait que je puisse vous faire,

c’est de trouver cette poudre magique,

de la répandre avec amour.

Cette épice magique a pour nom:

 » AMITIE « 

Trouvé sur le net

voir l'image en taille réelle

vivre, mourir et renaître

Bonjour

 

voir l'image en taille réelle

 

Si l’on pouvait vivre seulement de caresses

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Il ne pleuvrait pas de larmes

 

 

S’il pleuvait des larmes

Lorsque meurt un amour

s’il pleuvait des larmes

Lorsque les coeurs sont lourds

Sur la terre entière,

Pendant quarante jours

Des larmes amères

Engloutiraient les tours.

voir l'image en taille réelle

S’il pleuvait des larmes

Lorsque meurt un enfant

S’il pleuvait des larmes

Pour rire des méchants

Sur la terre entière et glacée,

Des larmes amères,

Rouleraient le passé.

voir l'image en taille réelle

S’il pleuvait des larmes

Quand on roule les coeurs purs

S’il pleuvait des larmes

Quand on crève sous les murs

Sur la terre entière

Il y aurait le déluge

Des larmes amères,

Des coupables et des juges.

voir l'image en taille réelle

S’il pleuvait des larmes

Chaque fois que la mort

Brandissant ses armes

Fait sauter le décor

Sur la terre entière

Il n’y aurait plus rien

Que des larmes amères

Des deuils du destin.

…….

Boris Vian

……….

 

Et si après on pouvait enfin renaître

Et juste vivre, pour ne plus rater çà

 

voir l'image en taille réelle

 

Et ça

 

voir l'image en taille réelle

trouver l’équilibre entre jour et nuit

chancelante et ivre de tant de beauté

chercher dans la lumière du soleil couchant

 

voir l'image en taille réelle

 

Le bonheur naissant d’aimer et rien d’autre qu’aimer

 

voir l'image en taille réelle


12


une vie sans shaft |
fantasiena |
nous nous et nous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Secrets de femme
| carpe diem
| Dreamers