Archives pour juin 2008


123

un peu d’humour

Dur, dur ce début de semaine, essayons de démarrer la journée dans la bonne humeur

 

Petit texte a méditer

La vie dans l’autre sens.

 

voir l'image en taille réelle

 

je suis pour la vie dans l’autre sens

Je trouve qu’on devrait commencer par la mort, comme cela on serait débarrassé

de cette angoisse

 

voir l'image en taille réelle

 

Puis on vous installerait dans une maison de repos, de laquelle on finirait par vous

 

voir l'image en taille réelle

 

mettre à la porte parce que vous êtes trop jeune.

On passerait quelques années à voyager ou à jouer au golf, puis on nous donnerait

une montre en or et on commencerait à travailler. Cela durerait trente ou quarante ans.

 

voir l'image en taille réelle ou                            voir l'image en taille réelle

 

Quand on aurait rassemblé toute cette expérience, on entrerait à l’université ou l’on

pourrait apprécier pleinement d’autres expériences, comme le sexe, être saoul ou

essayer quelques drogues.

 

voir l'image en taille réelle

 

Puis on irait au lycée, au collège, à l’école primaire et enfin à la maternelle. On se

voir l'image en taille réelle                                  voir l'image en taille réelle

 

ferait câliner par une femme ou un homme pendant trois ou quatre ans, ensuite on

sucerait goulûment une douce mamelle, on passerait neuf mois dans un ventre bien

 

  voir l'image en taille réelle               un peu d'humour dans humour 080616063529312102186498                   mini_080616071835312102186650 dans journal intime  

             

chaud et la vie se terminerait par un

Orgasme !!!!!!

Beaucoup plus intéressant comme ça, non ?

 

 

voir l'image en taille réelle

 

 

J’ai trouvé dans une revue médicale !!!!! Enfin je ne suis pas tout a fait sure de la revue….

 

voir l'image en taille réelle

 

Et

 

voir l'image en taille réelle

 

Qu’en pensez vous ?

éléonore

Image de prévisualisation YouTube

 

voir l'image en taille réelle

 

Enfin ma chère Eléonore,

 

Tu l’as connu ce péché si charmant

Que tu craignais, meme en le désirant;

En le goutant, tu le craignais encore.

Eh bien, dis moi; qu’a-t’il dit donc d’effrayant?

Que laisse t’il après lui dans ton ame ?

Un léger trouble, un tendre souvenir,

 

voir l'image en taille réelle

 

L’étonnement de sa nouvelle flamme,

Un doux regret, et surtout un désir.

Déjà la rose aux lis de ton visage

Mele ses brillante couleurs;

Dans tes beaux yeux, à la pudeur sauvage

 

éléonore dans amour 080614094516312102180131

 

Succèdent les molles langueurs,

Qui de nos plaisirs enchanteurs

Sont à la fois la suite et le présage.

Déjà ton sein doucement agité,

Avec moins de timidité

Repousse la gaze légère

 

voir l'image en taille réelle

 

Qu’arrangea la main d’une mère,

Et que la main du tendre amour,

Moins discrète et plus familière,

Saura déranger à son tour.

Une agréable reverie.

Remplace enfin cet enjouement,

Cette piquante étourderie,

Qui désespéraient ton amant ;

Et ton ame plus attendrie

 

voir l'image en taille réelle

 

S’abandonne nonchalamment

Au délicieux sentiment

D’une douce mélancolie.

Ah! Laissons nos tristes censeurs

Traiter de crime abominable

Le seul charme de nos douleurs

Ce plaisir pur, dont un dieu favorable

Mit le germe dans tous les coeurs.

Ne crois pas à leur imposture ;

Leur zèle barbare et jaloux

Fait un outrage à la nature;

Non le crime n’est pas si doux.

 

voir l'image en taille réelle

d’Evariste parny qui a l’époque était

amoureux d’une jeune Créole elle était

aussi sa muse qu’il nommait Eléonore

bon samedi

Bonjour

Un peu d’humour ne peut pas nous faire de mal n’est-ce pas ?

 

voir l'image en taille réelle

 

Ne sont-ils pas mignons

 

voir l'image en taille réelle

 

La ce sont les quatres ages réunis

 

voir l'image en taille réelle

 

J’aime bien cette image

 

voir l'image en taille réelle

bon samedi dans famille 080614123909312102177930

 

voir l'image en taille réelle

Un peu de poésie pour finir

 

voir l'image en taille réelle

 

Un beau soir d’Italie

 

Devant la mer, un soir, un beau soir d’ Italie,

Nous rêvions….Toi, câline et d’amour amollie,

Tu regardais, bercée au coeur de ton amant,

Le ciel qui s’allumait d’astres splendidement.

 

voir l'image en taille réelle

 

Les souffles qui flottaient parlaient de défaillance :

La-bas, d’un bal lointain, à travers le silence,

Douces comme un sanglot qu’on exhale à genoux,

Des valses d’Allemagne arrivaient jusqu’à nous.

 

voir l'image en taille réelle

 

Incliné , sur ton cou, j’aspirais à pleine âme

Ta vie intense et tes secrets parfums de femme,

Et je posais, comme une extase, par instants,

Ma lèvre au ciel voilé de te yeux palpitants !

 

voir l'image en taille réelle

 

Des arbres parfumés encensaient la terrasse,

Et la mer comme un monstre apaisé par ta grâce,

La mer jusqu’à tes pieds allongeait ton velours,

La mer……

 

080613083317312102177338 dans journal intime

 

Tu te taisais; sous tes beaux cheveux lourds,

Ta tète a l’abandon, lasse, s’était penchée,

Et l’indéfinissable douceur épanchée

A travers le ciel tiède et le parfum amer

De la grève noyait ton coeur d’une autre mer,

 

voir l'image en taille réelle

 

Si bien que, lentement, sur ta main pale et chaude

Une larme tomba de tes yeux d’émeraude.

Pauvre, comme une enfant tu te mis à pleurer,

Souffrante de n’avoir nul mot à proférer.

 

voir l'image en taille réelle

 

Or, dans le même instant, à travers les espaces

Les étoiles tombaient, on eut dit, comme lasses,

Et je sentis mon coeur, tout mon coeur fondre  en moi

Devant le ciel mourant qui pleurait comme toi....

 

080613115541312102177828 dans poemes

 

C’était devant la mer, un beau soir d’Italie,

Un soir de volupté suprême ou tout s’oublie,

O Ange de faiblesse et de mélancolie !

 

voir l'image en taille réelle

d’Albert Samain

provence

Bonjour tout le monde

C’est  vraiment agréable de rentrer chez soi et de découvrir vos messages

Merci beaucoup

 

livredorcontreleracisme1.gif

nterr25.unblog.fr/livre-dor-contre-le-racisme

La Provence cote d’azur a deux visages,

 celui des paillettes et celui qui  m’est si cher et que j’ai promis

de faire découvrir a une amie blogueuse.

 J’espère que la promenade vous plaira aussi.

 Désireuse d’en montrer le plus possible,

je suis partie de saint Paul en foret un petit village du Var.

A chaque tournant

du massif des Maures je redécouvrais un décor différend tantôt  

 

provence dans citations 080608013606312102159839 des arbres, d’autres fois

de la rocaille et quelques petits ruisseaux

 

                            voir l'image en taille réelle 

ou bien encore

 

voir l'image en taille réelle Une cascade

 

Je détourne les yeux pour admirer l’autre versant et la , face a ces oliviers et cette lavande

Je me souviens d’un texte de Frédérique Mistral.

 

voir l'image en taille réelle

 

D’aussi loin qu’il me souvienne, je vois devant mes yeux, au Midi là-bas,

une barre de montagnes dont les mamelons, les rampes, les falaises et les vallons bleuissaient

du matin aux vêpres, plus ou moins clairs ou foncés, en hautes ondes.

C’est la chaîne des Alpilles, ceinturée d’oliviers comme un massif de roches grecques,

un véritable belvédère de gloire et de légendes

 

voir l'image en taille réelle

 

C’est un festival de senteurs,  de beautés et de sons. Encore sous le charme de tant de beauté

Je ne me méfie pas,  et pourtant je sais!!!!! Un autre virage et encore une fois

 j’en prends plein la vue. le mont et la cote de l’Esterel s’étalent devant mes yeux

 

080607114852312102159489 dans douceur

 

Je ne sais ce qui m’interpelle le plus, cette terre rouge, les différents bleus de la mer ou le vert sombre de ces arbres.

 Derrière nous le mont de l’Estérel nous domine de toute sa majesté

 

voir l'image en taille réelle

 

Devant  un peu plus bas, les falaises, les criques et la mer, 

se chargent de nous éblouir

 

080607115722312102159591 dans journal intime        voir l'image en taille réelle  

    

Et partout le soleil,  et toujours le chant des cigales.

A présent si vous le voulez bien nous allons faire une petite halte dans une de ses criques,

pour nous reposer, nous rafraîchir et siroter un petit pastis accompagnée de ces bonnes

olivettes du pays

 

080607114542312102159469

 

O Méditerranée, ma Méditerranée,

Rien qu’a te voir de loin mon pauvre coeur explose,

Petit mouchoir tout bleu parmi les lauriers roses,

Bleu comme une ecchymose après un long baiser…..

 

Je te connais par coeur, ma Méditerranée,

T’es comme un livre ouvert, y a qu’à tourner les pages

Et dans ces transistors que sont tes coquillages

Tu chantes le coran, la bible et l’odyssée…..

 

J’entends tes troubadours,

Moise et puis Jésus et Mahomet,

Chacun  sa manière était vedette

Et tous à leur façons chantaient l’amour.

Et tous avaient leurs fans.

 

C’est dans ce lit aux draps pervenche

Que je viendrai mourir un jour

Et tes poissons qui font la planche

M’indiqueront le bon parcours

la mort sera comme un dimanche

Dans tes vieux bras mon jeune amour

 

voir l'image en taille réelle 

 

Quitter ce paradis n’est pas facile mais ce joli pays  nous réserve d’autres paysages de rêves.

Les roches rouges derrière nous, nous approchons de Cannes qui me fait souvent penser

a ces femmes qui se gâchent par trop de maquillage et autres artifices

Cannes avec sa croisette   voir l'image en taille réelle

voir l'image en taille réelle  Ses palmiers

Ses plages voir l'image en taille réelle 

 voir l'image en taille réelle  Ses hôtels

 

Et son fameux palais des festivals 

 

voir l'image en taille réelle Après l’avoir

traversé , nous arrivons chez moi a Antibes

une petite ville très moderne mais qui a su garder tout le charme du passé

J’aime flâner sur ses remparts , imaginer toutes les histoires que ses pierres

pourraient raconter

 

voir l'image en taille réelle

 

Puis passer sous une de ces portes

 

mini_080612124856312102171812

 

pour aller chercher un peu de fraîcheur sur une de ses places

 

voir l'image en taille réelle

 

et reprendre la promenade dans ces ruelles amoureusement

soignées et fleuries par les Antibois

 

voir l'image en taille réelle   rien à voir avec celle de Paris

 

voir l'image en taille réelle n’es-ce pas ?

 

Encore quelques pas et nous sommes au vieux lavoir

 

voir l'image en taille réelle

 

«  » Pendant 10 ans j’ai détourné l’utilité de cet endroit à l’avantage de feu mon

chien Cocaine «  »

 

voir l'image en taille réelle

 

C’est là qu’il se baignait pour se rincer du sable et du sel de ses bains de mer

avant de rentrer a la maison.

Il reste encore bien des merveilles à découvrir, telles que la vallée de la Roya ,

le parc du Mercantour, les gorges du verdon et……………….Entres autres.

Mais je pense que pour aujourd’hui cela suffit

J’espère ne pas vous avoir ennuyé .

voir l'image en taille réelle

 

 


123


une vie sans shaft |
fantasiena |
nous nous et nous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Secrets de femme
| carpe diem
| Dreamers