Archives pour mars 2008


123456

lumiere ou es tu

Si l’ecriture est bien un chemin vers la lumiere il est bien tortueux,chaque virage en cache u autre ,  peut on vraiment en apercevoir la fin et sa lumiere? Hier je me suis mise a table avec mes enfants,suite a mon attitude fermee je ne m’attendais pas a grand chose .Mon fils essayais d’etre naturel de me parler normalement ,ma fille elle mignorait normal apres les efforts qu’elle a deploye elle en a marre ou elle se protege.Moi qui timidement essayais d’etre la je me demandais « as tu raison d’etre la ?ne vas tu pas leur donner de faux espoirs?que ce n’etait qu’un mauvais moment ».Bref je ne sais plus,penser a ceux que j’aime et a leur peines m’oblige encore a joue ma vie.

me revoici

                                                     

Toujours aussi desarmée quand je prends la parole toutes les pensées qui se bousculaient dans ma tete disparaissent des que je prend le courage de les dire.Tu es en quelque sorte on dernier espoir pour sortir du silence car si je parviens a ne plus joué ma vie mes rires et mes pensées avec toi,avec vous ,je le pourrai peut etre aussi avec me proches.bien que plus que modeste je vis dans un paysage presque idyllique « mer,montagne,fleurs et arbres »,voila pour le cadre.A present les personnages:maman de quatre grands enfants,trois filles et un garçon.L’ainee apres avoir perdu un bebe de deux mois a mis au monde deux petits garçons pleins d’espiegleries,de diableries,d’humour et surtout d’amour et de tendresse.L’avant derniere vas mettre au monde d’ici un mois une petite fille.J’oubliais de dire qu’ils sont tres lies et tous tres proches et que jamais,malgre la difficulte de les avoir eleve seule sans aide ni pension,je n’ai regrette cette aventure.Alors pourquoi ce mal de vivre,ce vide,ce froid et ce detachement.D’accord je cache tous mes malaises  et sentiments derriere un sourire et un bavardage facile et sans consequence mais cela je l’ai toujours fait.Pourquoi ne plus y arriver

                                                                                                                                                                                bonjour                                                                                                                                                                                                             par quoi commencer,jene sais pas trop, je n’ai jamais su.tout ce silence m’a envahie il a  repousse hors de moi toutes emotions toutes envies depuis trop longtemps je n’ai plus l’energie necessaire pour joue a vivre aetre heureuse,me forcer a  sourire ou a participer ne m’est plus possible l’effort est top grand  et je ne trouves plus en moi les motivations necessaires a cet effort . par pudeur ou par orgueil ou bien par crainte qui sait je n’ai jamais dit mes peines mes revoltes et mes desirs, bien souvent mes exuberences servaient a cacher mes peines mes rires a transformer mes larmes en joie.hier j’ai essaye d’etre moi je n’avais pas l’habitude,j’etais gauche on n’a pas compris bien sur a force de mentir  je n’ai pas su exprimer ma verite je me suis epuisee tant d’annees a joue ma vie  qu’aujourdhui je suis trop lasse pour la vivre tout simplement                                                                                                                 


123456


une vie sans shaft |
fantasiena |
nous nous et nous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Secrets de femme
| carpe diem
| Dreamers