Archives pour mars 2008


123456

 dans journal intime 080406025409251391912590 

                       JOYEUSES PAQUES

reves et poésies

reves et poésies dans journal intime 080406024607251391912576

 

                           LA BAIGNEUSE

Le temps chauffe,ardent,radieux;                                         

Le sol brule comme une tole                                                   

Dans un four. Nul oiseau ne piaule,                                      

Tout l’air vibre silencieux…..                                                

Si bien que la bergère a confié son rôle                                

A son chien noir aussi bon qu’il est vieux.                           

Posant son tricot et sa gaule,                                            

Elle ôte, a mouvements frileux,                                        

Robe,chemise,et longs bas bleus:                                     

Sa nudité sort de sa geôle.                                               

Tout d’abord, devant l’onde aux chatoiements               

vitreux                                                                           

Elle garde un maintien peureux.                                

Mais enfin,la chaleur l’enjole,                                  

Elle fait un pas et puis deux…..                              

Mais si l’endroit est hasardeux?                         

Mieux vaut se rhabiller!mais avant,sous un      

Saule,                                                                

D’un air confus et curieux,                               

Elle se regarde à pleins yeux                           

Dans ce miroir mouvant et drôle.

               De Maurice Rollinat                    

          

 

                                                             

   

                                  

 

                     Bonsoir

  Il est une légende qui dit que lorsque les Espagnols reconquirent leur terre d’Aranjuez,

Le prince Maure qui l’avait gouverné jusque la,ne put se résoudre a la quitter .

Blessé et désespéré , il se laissa mourir aux portes de la cite.                            

            J’ignore si cette histoire a inspiré l’adagio d’Aranjuez,mais si c’était vrai?

Cela ne signifierait il pas,que par delà la haine et les larmes,quand le coeur de

l’homme est sincère,tout peut renaître. 

Compassion,Amour et même une fleur.

 dans journal intime 080406105055251391916302

                                                              

    

                                                            

 

  dans famille 080405124653251391908902

 

                   TORRENT D’ESPOIR

         A TOI

Je laisse venir les mots.

   La vie qui était lac

et qui devient torrent.

Sentir que la était le souffle,

      la est l’esprit.

Lutter pour la reconnaissance du torrent

                  Qui peut-être,

   a le droit d’être.

   Torrent d’espoir.

Qui a droit au respect.

La vitre est brisée,

recevons l’air

qui,maintenant,

nous pénètre.

Toujours plus loin,

Toujours plus profond

ce courant de fond,

de vérité,entre toi et moi,

il fuse de tous cotes,

il éclate et pulvérise

toutes les vitres.

Marche vers la lumiere,

tout crie,

tout vit.

La soif n’est plus la meme,

elle est devenue pure,

reconnue,

Elle t’aime.

                               De Yemina


123456


une vie sans shaft |
fantasiena |
nous nous et nous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Secrets de femme
| carpe diem
| Dreamers